radiofil numéro 39

7,50 €
HT

Une association ridiculise les majors

On se souvient de la TNT(1). Avant son démarrage, le groupe TF1 criait au bon peuple que la technique était inadaptée et peu performante et que le modèle économique ne tenait pas la route. Résultat : la TNT est un énorme succès, mais on comprend mieux l’analyse du leader de la boîte à images : ses parts de marché en ont pris un coup… 17 chaînes gratuites au lieu de 5, forcément, faut partager un peu le gâteau !

Aujourd’hui, les majors de la radio nous rejouent le même film avec la RNT(2). Les grands réseaux (dont certains revendiquaient, dans les années 80, leur statut de « radios libres ») exercent une pression constante auprès des instances de régulation. Le digital pour la radio, c’est inutile et c’est économiquement une catastrophe ; de plus c’est la mort des radios associatives qui n’auront pas les moyens de payer l’addition...

à suivre...

Daniel Werbrouck

juillet - août 2010

Réservé aux adhérents du club Radiofil à jour de cotisation.

M'identifier pour acheter

sommaire du numéro 39 de juillet - août 2010

5 à 8 actus, infos générales, vie du club

10 amplificateur Siemens Halske ELv813A

16 les tribulations d'un voltmètre de 4 sous

18 la station de Bordeaux Lafayette

26 le mini C119

30 fonctionnement du détecteur magnétique

40 un modulateur AM à grille écran

46 au fil du forum

54 restauration d'un clavier

56 substitution de la galène

16 autres produits dans la même catégorie :

Radiofil numéro 30

7,50 €

2009, année de la RNT?

La Radio Numérique Terrestre (RNT) prend du retard. Annoncée fin 2008, on parle aujourd’hui d’une attribution des premières fréquences en juin voire en septembre prochain.

19 villes 1 de France devraient démarrer en RNT dès les autorisations accordées.

Parmi les 377 candidats officiellement retenus par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) la priorité seraitaccordée à ceux disposant déjà d’une fréquence FM.

Il semble que ce soit la technologie qui pousse davantage les opérateurs à avancer plutôt que leur propre envie de changer quoi que ce soit…

Ce qui leur fait peur, c’est de constater que chaque jour des auditeurs (surtout les jeunes) opèrent une mutation en passant du « Transistor FM » vers l’ordinateur ou le terminal Webradio. Selon le très sérieux IPSOS, plus de 13,5 millions d’internautes écouteraient déjà la radio en ligne, soit près d’un sur deux...

à suivre...

Daniel Werbrouck

janvier - février 2009

Radiofil numéro 112

7,50 €

On continue ! 

Chers amis radiofilistes,

C’est avec des nouvelles rassurantes que j’entame cet édito. En effet, vous avez été nombreux à réagir au précédent dans lequel je formulais mes craintes quant à la pérennité de notre association, et notamment au sujet de notre magazine. Fort heureusement, le S.O.S. n’a pas été lancé en vain. Nous avons à présent le nom de notre futur rédacteur en chef, en la personne de Christian Beignet, qui travaille déjà activement au côté de Michel Fiol dans le but de maîtriser les ficelles de la fonction. Nous serons en mesure de vous en dire davantage lors de la prochaine édition, mais sachez mes chers amis, que l’avenir s’annonce désormais sous de bien meilleurs auspices.

Laurent Petit-Duhen

Septembre - Octobre 2022

Radiofil numéro 35

7,50 €

Où sont les jeunes ?

Des crises, le monde en a déjà connu de sévères ; des mutations technologiques profondes, les hommes en ont initié de bien plus significatives. En revanche, arriver si proche du point de non-retour en matière de dégradation de notre espace de vie, la Terre, aucune génération ne l’a encore vécu et l’expérience en la matière est nulle…

Pour autant, c’est bien nous qui avons créé cette situation, nous avons donc nécessairement les ressources intellectuelles et suffisamment d’instinct de survie pour inverser la tendance en initiant les actes du virage en épingle à cheveux que nous devons tous prendre de suite.

La jeunesse a, jusqu’à présent, toujours su secouer le cocotier lorsqu’il en était temps : souvenons-nous mai 68. La société était étriquée, la liberté très contrôlée et le ras le bol consommé.

à suivre...

Daniel Werbrouck

novembre - décembre 2009

radiofil numéro 51

7,50 €

Fragile technologie

Quelle leçon devons-nous tirer de cet énorme raté de France Telecom/Orange qui a récemment privé de téléphone mobile et services associés 26 millions d’abonnés (quasiment la moitié de la population française !) pendant près de 24 heures ? Un bug informatique… Si c’est la vérité, cela n’est guère rassurant ! Une virgule de travers dans un code de programmation et hop, plus de communication dans le pays. Si c’est une attaque malveillante, ce n’est guère plus encourageant, certes…

Technicien néophyte en méandres des supercalculateurs, je me borne à examiner les faits. Comment imaginer un pôle d’ingénieurs et supermans de l’informatique confiant à un seul outil, fût-il logiciel, le sort de tous les clients du plus grand opérateur téléphonique français ? Bien entendu, nous admettons tous le principe de la possibilité d’une panne d’un équipement : il n’existe pas de solution idéale. ..

à suivre...

Daniel Werbrouck

Juillet - août 2012

Radiofil numéro 102

7,50 €

D'un risque à l'autre

Fini 2020 avec son lot de soucis dus à la crise sanitaire ! Le bureau de Radiofil vous souhaite une année 2021 pleine d’espoir. Que la santé et le bonheur soient avec vous ! Cependant, à l’aube de cette nouvelle année, les soucis ne sont pas tous derrière nous. Beaucoup connaissent les problèmes de santé de notre président. Ceux-ci étant devenus lourds à vivre, PierreAlexandre a préféré se mettre en congé de son poste, afin de consacrer du temps à sa santé, ce qui est bien normal. Tous les administrateurs le remercient pour son dévouement et le travail effectué depuis 2019. Il reste responsable de la boutique composants.

Le Conseil d'Administration

Janvier - Février 2021

Radiofil numéro 79

7,50 €

L'ultime

Petit pincement. Ce moment fut un instant de grâce pour moi. Vous retrouver lors de chaque édition de Radiofil magazine, sur cette page, afin de partager des points de vue souvent communs, ou vous communiquer quelques états d’âme sur notre radiodiffusion, quoi de plus réjouissant ! Cette thérapie de l’écriture m’a souvent permis de renouer avec la sérénité, face à des questions ou des constats désolants, surprenants, voire parfois surréalistes. Et il semble que l’actualité de notre pays illustre plus que jamais cette omniprésence de la culture du non-sens et du comportement suicidaire. C’est donc bien à vous que j’impute le maintien d’un certain équilibre... Un grand merci !

Daniel Werbrouck

Mars - Avril 2017

Radiofil numéro 83

7,50 €

L'édito

Les ondes électromagnétiques qui sont la manifestation d’un phénomène physique, existent depuis que l’univers existe. À la fin du xıxe siècle et au début du xxe siècle, les chercheurs et les savants les ont découvertes, mises en évidence, puis domestiquées, en quelque sorte. Dès lors, on a imaginé que l’on pouvait s’en servir pour transporter une information, comme on l’avait fait en domestiquant le cheval il y a plus de 5000 ans. Les ingénieurs, inventeurs et concepteurs de génie, les radioamateurs, ont su les générer, grâce aux étincelles électriques, aux alternateurs à pôles multiples ensuite, puis aux lampes thermoïoniques. Ils ont étudié leurs comportements, différents selon leur fréquence, les ont triées en les faisant cohabiter en un même lieu, les ont dirigées en les envoyant dans des directions préférentielles, les ont dédiées, selon leur fréquence à des emplois spécifiques etc. 

Daniel Maignan 

Novembre - Décembre 2017

radiofil numéro 56

7,50 €

La TSF n'est pas une valeur refuge

Si le cours de l’or atteint des sommets historiques en ces jours de morosité économique, il n’en va pas de même avec les prix pratiqués lors des grandes ventes aux enchères de TSF. C’est le constat des transactions récentes observées dans le fief incontournable du genre : Chartres. Hormis quelques modèles dont la rareté et l’exceptionnelle esthétique créent une émulation souvent déraisonnable chez quelques amateurs fortunés, la plupart des productions du début de la TSF artisanale ne font plus recette.

Tant mieux, s’écrient ceux qui voient enfin le signe d’un raccourci entre le rêve et le contenu de leur porte-monnaie, sacrilège estiment d’autres qui ont en leur temps libéré quelques économies dans un investissement qu’ils imaginaient sans dépréciation notable. Quant aux pragmatiques, ils s’accordent à penser que la génération des amateurs de TSF des premières heures a vécu. ..

Daniel Werbrouck

mai - juin 2013

Radiofil numéro 67

7,50 €

Le syndrome associatif

Dans notre beau pays, nous ne sommes pas à un paradoxe près. Ni même à quelques contradictions dont les justifications restent inconnues de ma petite personne. L’économie française est en péril, la dette colossale ; Radiofil affiche une santé financière des plus saines, et ne doit pas un euro à quiconque. Le chômage atteint des sommets pour cause de défaut d’offres ; au club c’est le plein emploi, voire le suremploi. Côté politique, celle de nos gouvernants est incertaine, les électeurs sont divisés et se rapprochent des extrêmes ; le bureau de l’association affiche une stratégie claire, les adhérents sont unis et les scrutins expriment souvent des choix à l’unanimité des voix.

Daniel Werbrouck

Mars - Avril 2015

Radiofil numéro 89

7,50 €

La pollution

La pollution, mot désormais largement diffusé, est repris ici pour évoquer la pollution de l’espace radioélectrique. Comme notre espace naturel, l’air, l’eau ou le sol, notre proche environnement radioélectrique est de plus en plus pollué par des ondes « sales » de toutes natures. Métaphore d’un ruisseau, d’un lac ou d’une rivière dont personne ne se soucie, où seraient déversés tous ces déchets ou détritus imperceptibles, rejets d’une consommation exacerbée. Nous faisons bien entendu exception des phénomènes naturels engendrés par les orages pour ne parler que de l’espace anthropique, celui excité par l’activité humaine.

Daniel Maignan 

Novembre - Décembre 2018

Radiofil numéro 106

7,50 €

Le mot du président

Vous avez constaté depuis quelque temps des perturbations dans le fonctionnement de Radiofil au niveau : du forum, du site internet, de la date de sortie du numéro 106. du traitement des commandes et adhésions Nos moyens informatiques étaient devenus obsolètes ; il était nécessaire d’engager un chantier pour améliorer la fiabilité, la sécurité, la performance, et la conformité aux standards actuels. Le défi était important et délicat ; Radiofil reste administrativement une micro structure mais doit fonctionner avec des engagements similaires à une PME-PMI !

Jean-Pierre Lefebvre

Septembre - Octobre 2021

Radiofil numéro 107

7,50 €

Le mot du président

La survie de Radiofil dépend de vous tous. La situation est tendue : plusieurs administrateurs m’ont signifié qu’ils ne renouvelleront pas leur mandat. Cela me chagrine énormément, car ce sont des personnes de valeur, donnant bénévolement beaucoup de leur temps pour Radiofil souvent parfois depuis de nombreuses années, souvent au détriment de leur vie familiale. Je les comprends. Malgré la surcharge de travail actuel, nous n’avons pas trouvé d’aide ou d’assistance malgré nos nombreuses relances.

Une association telle que Radiofil ne peut fonctionner sans l’appui de tous les administrateurs et adhérents. En ce moment, le CA est composé de six membres.

Afin d’assurer la pérennité de notre chère association, nous recherchons activement et dans les plus brefs délais des assistants ou adjoints pour les postes de trésorier, de secrétaire et de rédacteur en chef. 

Jean-Pierre Lefebvre

Novembre - Décembre 2021

radiofil numéro 48

7,50 €

2012, une année pleine de promesses

L’administration de Radiofil a dû affronter des intempéries à la fin de l’automne, avec quelques bourrasques assez violentes. Puis s’en est suivie une période d’accalmie, avec la trêve des confiseurs et les fêtes de fin d’année apportant leur lot de cadeaux et de bonheur.

Pour ma part, j’ai reçu mon présent, concrétisé par la prise de la présidence de l’association, un peu en avance, le 3 décembre, lors de la réunion extraordinaire du conseil d’administration, initiée en urgence, suite à la démission soudaine de Jean-Paul Delattre du poste de président et à celle de Rémy Mur du secrétariat général de l’association.

Je ne reviendrai pas sur les détails qui ont conduit à ces démissions, disons simplement que les raisons majeures qui furent avancées sont de l’ordre de désaccords profonds entre les administrateurs, ainsi qu’un type de management ne leur convenant pas...

à suivre...

Daniel Maignan

Janvier - février 2012

Radiofil numéro 61

7,50 €

Chers auditeurs...

Certains sont des auditeurs assidus de leurs belles TSF ; d’autres, auxquels je me rallie volontiers, sont même des accrocs de l’écoute des stations internationales via les ondes courtes, ou des radioamateurs qui échangent conseils et description technique de leur station à travers le monde. Ces instants sont magiques car ils permettent de se jouer du temps et de la distance. À la vitesse de la lumière, les conversations fusent et traversent océans et continents au travers de radiodiffuseurs qui nous envoient les signes de leur culture ou parfois la propagande pour leur régime politique…

À suivre...

Daniel Werbrouck

Mars - Avril 2014

Radiofil numéro 91

7,50 €

Le syndrome de Stendhal

Pouvons-nous contracter le syndrome de Stendhal en visitant une belle collection de radios ? Ce syndrome se rapporte à l’expérience que vécut Stendhal en 1817 à Florence en Italie. Dans son récit de voyage intitulé « Rome, Naples et Florence », il écrit : « J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux-Arts et les sentiments passionnés. En sortant de la basilique Santa Croce, j’avais un battement de cœur, la vie était épuisée chez moi, je marchais avec la crainte de tomber. » Et au lieu de quitter les lieux, le romancier s’asseoit sur un banc pour lire un poème afin de se remettre de ses émotions et voit au contraire ses visions empirer à cette lecture qui augmente encore cette débauche de culture artistique, ce qui le rend encore plus malade.

Daniel Maignan 

Mars - Avril 2019

radiofil numéro 47

7,50 €

Radiofil magazine n°47 : une édition qui fera date !

Bonjour cher adhérent.

Voici un magazine qui fera date.

Il rend hommage à Henri de France né il y a tout juste cent ans en 1911, pionnier de la télévision dans notre beau pays. Il fut accompagné par d’autres Français comme Marc Chauvière et René Barthélémy. La genèse, l’histoire puis l’avenir de la télévision, voilà de quoi est composée notre revue.

Que soient remerciés les rédacteurs qui ont permis cette édition exceptionnelle.

Mais venons-en aux activités du mois de novembre et futures.

Radiomania fut comme les onze années précédentes une réussite, pour l’organisation et l’intérêt que cette manifestation provoque auprès des collectionneurs, qu’ils soient exposants ou visiteurs...

à suivre...

Jean-Paul Delattre

novembre - décembre 2011