Radiofil numéro 40

7,50 €
HT

Que faut-il collectionner ?

Au hasard des bourses et des rencontres avec des amateurs de TSF et de techniques anciennes, il n’est pas rare que les discussions se centrent sur la collection de tel ou tel radiofiliste. Es-tu déjà allé chez X ou Y ? Tu as vu le nombre de postes qu’il a ? Mais comment a-t-il fait pour accumuler autant de belles choses, il n’a pas l’air si vieux… Ni si riche que cela !

Nombre de jeunes amateurs me demandent conseil pour identifier un thème « possible » de collection, compte tenu de la raréfaction des « affaires » dans les vide-greniers et autres déballages d’été. Comment démarrer une collection en 2010 ?

Si l’on admet que le premier axiome — la passion, ou au moins l’envie — habite réellement notre futur collectionneur, le plus gros est fait...

à suivre...

Daniel Werbrouck

septembre - octobre 2010

Réservé aux adhérents du club Radiofil à jour de cotisation.

M'identifier pour acheter

Sommaire du numéro 40 de septembre octobre 2010

5 à 10 : actus, infos, vie du club

9 nouveaux adhérents

11 stages d'initiation à Charvieu-Chavagnieux

11 et 12: ventes, expos, bourses

13 visite chez Antoine Campion

26 oscillateurs et postes à effet dynatron

37 remplacement fdes condensateurs de filtrage

44 les casques d'écouteurs

46 restauration d'un poste de TSF 

49 des penthodes sans grilles

53 au fil du forum

16 autres produits dans la même catégorie :

Radiofil numéro 63

7,50 €

Génération libre

Cette année célèbre des anniversaires d’événements qui ont marqué la vie de millions de femmes et d’hommes : tout juste un siècle en arrière, éclatait le conflit quasi barbare de 1914-1918. Trente ans plus tard, le débarquement des alliés venait sonner le glas des belligérants. Pour ceux qui, comme moi, avons moins de soixante-dix ans, ces commémorations nous rappellent que nous avons beaucoup de chance. Nous n’avons pas connu ces deux guerres et nous étions trop jeunes pour participer aux conflits en Indochine ou même en Algérie. Nous sommes des privilégiés.

Daniel Werbrouck

Juillet - Août 2014

Radiofil numéro 103

7,50 €

Le navire garde le cap

Nous espérons que la parution du numéro 103 vous trouvera en bonne forme, malgré le contexte. Nous sommes heureux de vous retrouver à travers cette nouvelle édition. Le changement de rédacteur en chef est acté, nous remercions vivement Daniel Werbrouck qui a permis d’assurer le relais entre le rédacteur en chef précédent et la prise en main du magazine jusqu’au numéro 102 inclus. Daniel Werbrouck a insufflé un vent de renouveau qui a été très apprécié par l’ensemble des adhérents.

Le Conseil d'Administration

Mars - Avril 2021

Radiofil numéro 94

7,50 €

Que vont-elles devenir ?

De plus en plus souvent, je constate sur les sites de vente aux particuliers que de nombreux lots de TSF attendent une âme charitable qui puisse leur redonner vie. Ce phénomène prend de l’ampleur, face à un certain désintérêt de nos jeunes générations pour la collection de ce type de matériel. Et le temps, telle une machine, un rouleau implacable, avance inexorablement en rappelant leurs propriétaires auprès du Saint Patron, et en laissant orphelins leurs protégés. Je tente de parler dans mon entourage de cette passion qui me dévore et qui nous dévore, mais pour la plupart d’entre eux, s’il y a de l’admiration du genre « Ohhh, ça fonctionne encore ! » il y a aussi « Mais ça te sert à quoi ? », réaction frustrante… Je ne dois pas être le seul à faire ce constat.

Pierre-Alexandre Nancé

Septembre - Octobre 2019

Radiofil numéro 30

7,50 €

2009, année de la RNT?

La Radio Numérique Terrestre (RNT) prend du retard. Annoncée fin 2008, on parle aujourd’hui d’une attribution des premières fréquences en juin voire en septembre prochain.

19 villes 1 de France devraient démarrer en RNT dès les autorisations accordées.

Parmi les 377 candidats officiellement retenus par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) la priorité seraitaccordée à ceux disposant déjà d’une fréquence FM.

Il semble que ce soit la technologie qui pousse davantage les opérateurs à avancer plutôt que leur propre envie de changer quoi que ce soit…

Ce qui leur fait peur, c’est de constater que chaque jour des auditeurs (surtout les jeunes) opèrent une mutation en passant du « Transistor FM » vers l’ordinateur ou le terminal Webradio. Selon le très sérieux IPSOS, plus de 13,5 millions d’internautes écouteraient déjà la radio en ligne, soit près d’un sur deux...

à suivre...

Daniel Werbrouck

janvier - février 2009

Radiofil numéro 76

7,50 €

Cycle court

Nombre de radiofilistes ont travaillé à un moment de leur carrière au sein d’une entreprise liée au secteur de la radio/télévision ou plus généralement de l’électronique : câbleur, technicien, ingénieur, dépanneur… La mise sur le marché d’un équipement, comme un récepteur par exemple, synthétisait les travaux de têtes pensantes maîtrisant l’innovation et les principes, de spécialistes en charge de la mise au point et de l’industrialisation, de petites mains expertes en assemblage et de professionnels de la mesure et du test. Les vendeurs faisaient ensuite leur affaire de convaincre les clients des vertus de leur produit. La boucle se refermait via les artisans radioélectriciens qui assuraient le SAV, en atelier ou même directement chez le client !

Daniel Werbrouck

Septembre - Octobre 2016

Radiofil numéro 68

7,50 €

Osons la curiosité

Ce printemps fut riche en bourses et expositions TSF, terrain propice aux rencontres, aux débats suivis parfois de visites de collections privées banales ou étonnantes. Au retour de ces escapades toujours enrichissantes pour l’esprit, j’ai déroulé à nouveau le film de ces promenades radiophoniques, en m’interrogeant sur ce qui m’avait vraiment séduit voire envoûté au détour de ces centaines d’équipements parfois alignés sur des étagères, dans un grenier, un garage ou, lorsque la famille est d’accord, disposés avec ostentation dans chacune des pièces de la maison…

Daniel Werbrouck

Mai - Juin 2015

Radiofil numéro 49

7,50 €

Participez !

Chers amis,

Dans le précédent édito, j’évoquais les remous qui ont agité notre administration à la fin de l’année passée. Aujourd’hui, grâce aux efforts soutenus d’une poignée d’entre nous, aucun dommage ne subsiste, le calme et la sérénité sont revenus. Je tiens à remercier tous ceux qui ont bien voulu nous soutenir et nous encourager lors de ces épreuves.

Après deux années d’absence, Radiofil a regagné son port d’attache de Saint-Fargeau dans l’Yonne pour l’assemblée générale du 24 mars. L’événement, qui s’est déroulé cette année une semaine plus tôt qu’à l’habitude, sera passé lorsque vous lirez ces lignes. La très grande majorité d’adhérents, trop grande devrais-je dire, n’ayant pas participé à la réunion peut, en allant consulter le site du club, obtenir aisément les informations principales relatives à son déroulement, connaître la nouvelle administration, les membres du nouveau bureau...

à suivre...

Daniel Maignan

Mars-avril 2012

radiofil numéro 57

7,50 €

Toujours envie ?

Au commencement, l’auditeur était plus que sollicité ; il fallait vraiment avoir l’envie chevillée à l’esprit pour écouter la radio. À condition de résider pas trop loin d’un centre émetteur, de disposer d’un équipement aussi scientifique que magique et, surtout, de parvenir à le faire fonctionner : entre l’état des batteries, la fiabilité de raccordement de l’antenne et la qualité de la prise de terre, la patience était requise pour obtenir ce savant équilibre de réaction entre les bobines afin d’atteindre l’accord suprême de syntonisation et, enfin, prétendre écouter dans le casque serre-tête, le lointain mais précieux concert. Cette complexité alliée à une nécessaire constance transformait l’écoute en véritable récompense, bien au-delà de la seule satisfaction d’entendre les « nouvelles ».

Une génération technologique plus tard...

à suivre...

Daniel Werbrouck

juillet - août 2013

radiofil numéro 13

7,50 €

Pas encore la quille…

À l'heure où ces lignes seront lues, l'assemblée générale aura vécu et il est probable que votre serviteur aura renouvelé son mandat à la présidence, malgré son souhait clairement exprimé de passer la main…

Mais faute de candidat, fallait-il créer un schisme en laissant vacante la responsabilité du club ? Certes pas. De plus, dans ce genre de succession, il appartient bien souvent à celui qui est en place de chercher, d'identifier, de former puis de proposer celle ou celui qui sera susceptible de continuer le chemin tracé.

Soit. Mais tout de même, accordez-moi le concept qu'il n'est certainement pas profitable pour le club de garder la même tête pendant des années : elle pourrait chausser des pantoufles bien épaisses et user son temps à se complaire dans le miroir des indispensables. 

à suivre...

Daniel Werbrouck

mars - avril 2006

Radiofil numéro 19

7,50 €

Huit années de bonheur

Après la rédaction de ce 48e éditorial, je constate avec une grande satisfaction que le club a progressé de manière très significative, a su se rapprocher de confrères puis fusionner avec l’AEA marquant ainsi un grand rassemblement dans le monde des amateurs de la TSF. L’association a construit durablement ses fondations, a développé ses activités en créant des services proches des amateurs, en proposant des fournitures, des ouvrages, des manifestations en rapport avec vos attentes.

Pour autant il serait bien prétentieux de laisser croire que ces faits sont issus de la volonté d’un simple président d’association. En fait, ma chance est d’avoir rencontré une équipe d’hommes compétents, volontaires et d’une gentillesse sans limite pour qui la conviction et la passion ont toujours été les seuls éléments de discussion et de négociation dans la défense des projets qu’ils ont présentés au fil de ces années.

à suivre ...

Daniel Werbrouck.

mars - avril 2007

Radiofil numéro 96

7,50 €

Après la grande illusion, le coup de poignard...

Nouvelle année, nouvelles surprises. Avant toute chose, le bureau Radiofil et moi-même vous souhaitons une bonne et heureuse année 2020, que la santé, la joie et le bonheur soient avec vous ! L’année 2019 se sera achevée sous de mauvais cieux pour nos chères TSF. Un de plus en moins, Europe no 1 nous a assené un coup de poignard… Mauvaise foi de leurs dirigeants qui mentionnaient un essai de maintenance lors de l’arrêt provisoire il y a quelques semaines. Mais maintenant, il faut bien se rendre compte que les grandes décisions telles que l’ont prises France Inter et maintenant Europe no 1, élargissent le désert des ondes, l’éther étant encore un peu plus vide, délaissant les inconditionnels de la bande GO sur la route de la modernité imposée. Il ne faut pas oublier encore aujourd’hui que l’AM est toujours utilisée dans les zones blanches délaissées par la FM et les pays francophiles.

Pierre-Alexandre Nancé

Janvier - Février 2020

Radiofil numéro 79

7,50 €

L'ultime

Petit pincement. Ce moment fut un instant de grâce pour moi. Vous retrouver lors de chaque édition de Radiofil magazine, sur cette page, afin de partager des points de vue souvent communs, ou vous communiquer quelques états d’âme sur notre radiodiffusion, quoi de plus réjouissant ! Cette thérapie de l’écriture m’a souvent permis de renouer avec la sérénité, face à des questions ou des constats désolants, surprenants, voire parfois surréalistes. Et il semble que l’actualité de notre pays illustre plus que jamais cette omniprésence de la culture du non-sens et du comportement suicidaire. C’est donc bien à vous que j’impute le maintien d’un certain équilibre... Un grand merci !

Daniel Werbrouck

Mars - Avril 2017

Radiofil numéro 72

7,50 €

Morne plaine hertzienne

À l’aube de cette nouvelle année, le silence des ondes moyennes me fait froid dans le dos ; déjà, j’enregistre les premiers impacts, sur les plus démunis, comme à l’accoutumée. Là, ce commercial qui chaque jour parcourt la France profonde à bord de son utilitaire pour vendre ses produits de nettoyage aux agriculteurs, ne pouvait suivre France Info en continu qu’en PO, tant la couverture FM est pauvre sur les réseaux routiers secondaires. Ici, cette personne âgée de la Seine-et-Marne, isolée du monde grouillant de la métropole, accrochait ses après-midi à l’écoute de France-Bleu et de ses programmes qu’elle appréciait tant. Le poste à transistors qu’elle utilise, cadeau de son mari disparu il y déjà tant d’années, ne reçoit pas la FM. La radio s’est donc éteinte et prive ainsi le monde rural, attaché à certains usages et à une réelle fidélité, de son plaisir quotidien.

Daniel Werbrouck

Janvier - Février 2016

Radiofil numéro 90

7,50 €

Le numérique

Nous sommes parvenus aujourd’hui, en 2019, à l’époque du tout numérique ! Ce terme générique évoque une pratique moderne et évolutive dans tous les domaines de nos technologies, en particulier en mécanique, électronique, médecine, imprimerie, etc. Concernant l’activité qui nous intéresse, l’électronique, voilà plus d’une quarantaine d’années que les usines de production de composants électroniques et les laboratoires sont pourvus d’outils de simulation et d’appareils de mesure numériques, avec gestion par microprocesseurs et liaisons série ou parallèle vers les unités centrales ou les PC. Ces équipements, par leurs multiples possibilités, leur souplesse d’utilisation, agrémentés d’une précision et d’une stabilité remarquables, présentent des performances bien supérieures à leurs antécédents analogiques (voir en couverture un analyseur de spectre R&S).

Daniel Maignan 

Janvier - Février 2019

Radiofil numéro 85

7,50 €

Remue-ménage dans l'audiovisuel

Un retour vers la IVe République ? Il semble que la liberté soit terminée pour l’audiovisuel. L’époque récente où le président de la République faisait lire ses discours aux grands médias avant de les exprimer est révolue. Le président de la République Emmanuel Macron déclare son ambition pour l’audiovisuel public et dresse un constat sévère sur sa gouvernance, en soulignant son incapacité à s’adapter aux nouveaux enjeux et détaillant une mauvaise gestion, un gaspillage, la médiocrité des programmes et des contenus... Il juge sans nuance que le modèle du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) est caduc.

Daniel Maignan 

Mars - Avril 2018

Radiofil numéro 61

7,50 €

Chers auditeurs...

Certains sont des auditeurs assidus de leurs belles TSF ; d’autres, auxquels je me rallie volontiers, sont même des accrocs de l’écoute des stations internationales via les ondes courtes, ou des radioamateurs qui échangent conseils et description technique de leur station à travers le monde. Ces instants sont magiques car ils permettent de se jouer du temps et de la distance. À la vitesse de la lumière, les conversations fusent et traversent océans et continents au travers de radiodiffuseurs qui nous envoient les signes de leur culture ou parfois la propagande pour leur régime politique…

À suivre...

Daniel Werbrouck

Mars - Avril 2014