Radiofil numéro 41

7,50 €
HT

Quand le progrès induit la régression

La radio, la télé et le téléphone ont subi ces dernières années des révolutions technologiques autour d’un dénominateur commun : le protocole internet. Des fonctionnalités démultipliées ont bouleversé les bases mêmes des médias et des récepteurs/terminaux qui équipent aujourd’hui nos foyers : la radio transmet des images associées aux programmes, la télé flirte avec la navigation sur la toile et le téléphone portable pratique tant d’activités qu’on s’interroge sur sa capacité prochaine à toujours disposer de la téléphonie…

C’est merveilleux et bravo à nos chercheurs pour les prouesses technologiques dont ils font preuve, bien que la futilité de centaines de milliers d’applications rime souvent avec la complexité de leur mise en œuvre...

à suivre...

Daniel Werbroucq

novembre - décembre 2010

Réservé aux adhérents du club Radiofil à jour de cotisation.

M'identifier pour acheter

Sommaire du numéro 41 de novembre - décembre 2010

5 à 7 : actus, infos, vie du club

10 - l'alimentation HT Heathkit IP-17

17 réalisation du lampemètre FC2010

26 des tubes 6K7 ( et autres) à transistors

32 à la recherche de l'audion perdue

34 le Pizon-Bros Sky Master

38 le Q sans Litz

44 au fil du forum

51 un émetteur AM original

Qui a inventé l'antenne ?

16 autres produits dans la même catégorie :

Radiofil numéro 60

7,50 €

RNT :  déboires et décadence

La politique et les petites phrases de certains de nos élus dessinent un terrain de jeu quasi sans limite pour les humoristes de tout poil qui n’en demandaient d’ailleurs pas tant. Et de m’interroger sur le petit monde de la radiodiffusion : la Radio Numérique Terrestre (RNT) ne décrocherait-elle pas, à son tour, le pompon du ridicule ? Même s’il est avéré qu’on n’en meurt point, est-ce une raison pour en abuser ?

Malgré les fiascos successifs et les lancements ratés de l’ère numérique de la radio, notre beau pays persiste et signe… La date du prochain échec potentiel est arrêtée : ce sera le 20 juin 2014. Ainsi en a décidé le CSA : la RNT sera ouverte sur trois zones : Paris, Marseille et Nice. Sans les stations du groupe Radio France et sans les principales radios qui font l’essentiel de l’audience sur ces 3 grandes métropoles.

à suivre...

Daniel Werbrouck

Janvier - février 2014

Radiofil numéro 71

7,50 €

Urgent de faire la fête

Heures sombres. Chaos. La spirale semble inéluctablement enclenchée et nous ignorons tout du mode de fonctionnement de cet ennemi invisible, aveugle. Il prône la mort, nous, la vie. Inutile d’essayer soudain de se comprendre. Des décennies d’ignorance mutuelle ont creusé le sillon. Nous allons sans doute devoir subir encore des gestes et actions inexistants dans tous les manuels guerriers occidentaux. Notre apprentissage devra être rapide. En attendant, solidarité oblige et querelles de chapelle reléguées aux oubliettes, c’est le bon sens. Enfin, le nôtre. Difficile d’ouvrir une parenthèse dans ce contexte ; pourtant l’optimisme doit primer sur le repli.

Daniel Werbrouck

Novembre - Décembre 2015

Radiofil numéro 87

7,50 €

Mai 68 et la radio

En cette fin d’après-midi du 3 mai 1968, malgré la présence de plusieurs cars de CRS devant la fontaine Saint-Michel, l’atmosphère est étrangement calme au Quartier Latin. Vers 17 heures, le recteur de la Sorbonne a décidé de fermer l’établissement qui est occupé par les étudiants. L’arrivée de la police pour les expulser entraîne les premiers affrontements. Près de la fontaine Saint-Michel, les discussions sont de plus en plus vives. Les débuts de bagarres et les arrestations d’étudiants font monter la tension. Des cars de CRS commencent à circuler. Soudain, un jeune homme saisit une lourde grille d’arbre et la balance en direction d’un fourgon. Le pare-brise vole en morceaux. Le policier au volant sort du car, la tête en sang. « Libérez nos camarades », scandent aussitôt les étudiants. Ainsi débutent les émeutes de mai 68

Daniel Maignan 

Juillet - Août 2018

Radiofil numéro 74

7,50 €

Comment leur dire ?

Nos petits maux se réveillent chaque semaine avec davantage d’acuité pour rappeler à notre corps qu’il est engagé dans une spirale non réversible. Il devient plus difficile de manier l’outillage de jardin ou même tout simplement de se déplacer, s’asseoir, se lever. On a beau prendre sur soi, les châssis TSF sont devenus plus lourds et leurs déplacements du grenier à l’atelier réclament un effort qu’on réservait jadis à des tâches bien plus exténuantes. Même si l’on se cache derrière l’écran d’une fatigue passagère ou d’une douleur imputable aux conditions climatiques, il est clair que nous sommes bien conscients, au-delà de la façade, de cette dégradation de nos ressources naturelles.

Daniel Werbrouck

Mai - Juin 2016

Radiofil numéro 109

7,50 €

RadioFil v2 

Il faut parfois atteindre le fond pour mieux remonter, d’un coup de pied énergique ! Suite aux différents appels relayés par le magazine et le forum, une nouvelle équipe s’est formée. Son objectif ? Remettre Radiofil sur les rails. Cette équipe se présentait à vos suffrages au moment où nous rédigeons ces lignes. Vous connaissez déjà la plupart de ses membres. Leur motivation, leur connaissance du club, leur positivisme sont des atouts précieux pour notre chère association.

Ces nouveaux administrateurs pourront compter sur nous pour les aider et leur faire bénéficier de notre expérience. Ils auront tout autant besoin de votre soutien et de votre indulgence, car le défi à relever est colossal. Une équipe solide et organisée se met au travail.

Daniel Werbrouck et Jean-Michel Bourque

Mars - Avril 2022

Radiofil numéro 66

7,50 €

L'aventure continue

Pas simple de rester concentré et optimiste. Difficile d’écouter nos TSF sans parfois perdre foi en nos repères que l’on espérait immuables. Monde complexe, surexploitation de l’information, démesure, absurdité, faut-il hurler plus fort ou sombrer dans le doute, le repli, le silence ? Cette nouvelle année démarre ainsi. Et nous sommes debout. C’est ce que je veux retenir. Notre liberté associative est tout aussi précieuse. Nous nous rassemblons, nous échangeons, nous nous chamaillons parfois, mais nous nous respectons tous. Notre coin de ciel bleu, nous allons l’apprécier encore davantage, le chérir, le protéger, mais ne jamais cesser de le partager. Ce sera notre contribution, notre petite victoire. Toute l’équipe est au top, Radiofil n’a jamais mis en chantier autant de projets, de défis ! Incroyable énergie des contributeurs, au premier rang desquels les collaborateurs du club se distinguent particulièrement.

Daniel Werbrouck

Janvier - Février 2015

Radiofil numéro 78

7,50 €

Ubu a de beaux enfants

Ils l’ont fait ; discrètement et sauvagement. 31 décembre 2016, il est 23 h 45, le programme de France Inter sur 162 kHz arrose le pays, une bonne partie de l’Europe et certains pays du Maghreb où la culture francophone est importante. L’ambiance est festive et les animateurs en direct sont naturellement heureux d’entrer dans quelques minutes au sein de la nouvelle année. Un message lapidaire, lu par une voie féminine, pas très bien enregistrée, annonce une dernière fois que les émissions GO vont s’arrêter et que la FM et internet c’est mieux. 23 h 55, le programme se déroule, joyeux. L’auditeur attentif que je suis commence à stresser, à redouter le pire : ils ne vont tout de même pas tirer un trait sur Allouis dans moins de cinq minutes sans dire un petit mot sur la grande dame qui a informé et distrait des millions de personnes pendant plus de soixante ans ?

Daniel Werbrouck

Janvier - Février 2017

Radiofil numéro 96

7,50 €

Après la grande illusion, le coup de poignard...

Nouvelle année, nouvelles surprises. Avant toute chose, le bureau Radiofil et moi-même vous souhaitons une bonne et heureuse année 2020, que la santé, la joie et le bonheur soient avec vous ! L’année 2019 se sera achevée sous de mauvais cieux pour nos chères TSF. Un de plus en moins, Europe no 1 nous a assené un coup de poignard… Mauvaise foi de leurs dirigeants qui mentionnaient un essai de maintenance lors de l’arrêt provisoire il y a quelques semaines. Mais maintenant, il faut bien se rendre compte que les grandes décisions telles que l’ont prises France Inter et maintenant Europe no 1, élargissent le désert des ondes, l’éther étant encore un peu plus vide, délaissant les inconditionnels de la bande GO sur la route de la modernité imposée. Il ne faut pas oublier encore aujourd’hui que l’AM est toujours utilisée dans les zones blanches délaissées par la FM et les pays francophiles.

Pierre-Alexandre Nancé

Janvier - Février 2020

radiofil numéro 29

7,50 €

Vivement 2009...

Dès lors que s’approche la fin de l’année, on ne peut s’empêcher d’établir un bilan, de regarder un peu dans le rétroviseur, voir si tout s’est bien passé et si le moral reste en phase avec les objectifs.

Du côté de la vie quotidienne, il n’y a pas de quoi pavoiser…

D’abord, la crise financière qui absorbe nos économies comme une éponge bien sèche en transformant nos PEA et autres assurances vie en peau de chagrin alors que nous avions prévu une poire pour la soif de nos vieux jours.

Faudra donc supporter d’avoir la pépie en gardant gorge tarie, le temps que les couleurs reviennent à nos lignes boursières, Ce n’est pas demain la veille…

à suivre...

Daniel Werbrouck.

novembre - décembre 2008

 

Radiofil numéro 7

7,50 €

RADIOFIL : 1 an révolu !

Le terme de ce premier exercice appelle naturellement un bilan. Notre assemblée générale du 2 avril a été en partie consacrée à faire le point de cet exercice et des résultats constatés.

Tous les détails de l’AG sont à venir en fin de ce mois au travers de l’édition d’une brochure spécifique qui sera envoyée à chaque adhérent.

Mais au-delà des chiffres (excellents) de nos réserves financières et de la croissance du nombre des adhésions qui permettent d’asseoir de manière solide votre club, il est un point plus satisfaisant encore : la fusion est bel et bien consommée !

Mes rencontres avec les adhérents au sein des nombreux événements récents (bourses, expos) illustrent parfaitement cette tendance. Les clubs A.E.A. et Rétro-Phonia sont définitivement « archivés » avec respect et considération mais pas avec regret. 

à suivre...

Daniel Werbrouck

Mars - avril 2005

radiofil numéro 51

7,50 €

Fragile technologie

Quelle leçon devons-nous tirer de cet énorme raté de France Telecom/Orange qui a récemment privé de téléphone mobile et services associés 26 millions d’abonnés (quasiment la moitié de la population française !) pendant près de 24 heures ? Un bug informatique… Si c’est la vérité, cela n’est guère rassurant ! Une virgule de travers dans un code de programmation et hop, plus de communication dans le pays. Si c’est une attaque malveillante, ce n’est guère plus encourageant, certes…

Technicien néophyte en méandres des supercalculateurs, je me borne à examiner les faits. Comment imaginer un pôle d’ingénieurs et supermans de l’informatique confiant à un seul outil, fût-il logiciel, le sort de tous les clients du plus grand opérateur téléphonique français ? Bien entendu, nous admettons tous le principe de la possibilité d’une panne d’un équipement : il n’existe pas de solution idéale. ..

à suivre...

Daniel Werbrouck

Juillet - août 2012

Radiofil numéro 55

7,50 €

A la recherche de la qualité sonore perdue...

Le numérique peut tout ou presque. La rapidité des processeurs, la résolution élevée des convertisseurs analogique/digital, les hauts débits de communication et les immenses espaces proposés par les supports des mémoires modernes, tout est disponible à des coûts devenus raisonnables, voire ridiculement bas.

Oui, la technologie de ce jour pourrait sans peine offrir une qualité, une neutralité, un respect de l’œuvre originale à tous les stades de sa devenue pitoyable existence : prise de son, stockage, diffusion et restitution sonore. Mais l’excellence au service de la transparence sonore n’est durablement pas la voie choisie par les décideurs. Car ces disciples du Maître Boole, ces chirurgiens de la pico-implantation de multicoeurs au sein d’une seule puce, ces rois des gigahertz de cadencement des opérations mathématiques ne sont à la recherche que de la performance technique,..

 à suivre...

Daniel Werbrouck

mars - avril 2013

Radiofil numéro 90

7,50 €

Le numérique

Nous sommes parvenus aujourd’hui, en 2019, à l’époque du tout numérique ! Ce terme générique évoque une pratique moderne et évolutive dans tous les domaines de nos technologies, en particulier en mécanique, électronique, médecine, imprimerie, etc. Concernant l’activité qui nous intéresse, l’électronique, voilà plus d’une quarantaine d’années que les usines de production de composants électroniques et les laboratoires sont pourvus d’outils de simulation et d’appareils de mesure numériques, avec gestion par microprocesseurs et liaisons série ou parallèle vers les unités centrales ou les PC. Ces équipements, par leurs multiples possibilités, leur souplesse d’utilisation, agrémentés d’une précision et d’une stabilité remarquables, présentent des performances bien supérieures à leurs antécédents analogiques (voir en couverture un analyseur de spectre R&S).

Daniel Maignan 

Janvier - Février 2019

Radiofil numéro 89

7,50 €

La pollution

La pollution, mot désormais largement diffusé, est repris ici pour évoquer la pollution de l’espace radioélectrique. Comme notre espace naturel, l’air, l’eau ou le sol, notre proche environnement radioélectrique est de plus en plus pollué par des ondes « sales » de toutes natures. Métaphore d’un ruisseau, d’un lac ou d’une rivière dont personne ne se soucie, où seraient déversés tous ces déchets ou détritus imperceptibles, rejets d’une consommation exacerbée. Nous faisons bien entendu exception des phénomènes naturels engendrés par les orages pour ne parler que de l’espace anthropique, celui excité par l’activité humaine.

Daniel Maignan 

Novembre - Décembre 2018

Radiofil numéro 82

7,50 €

C'est la rentrée !

Merci Daniel de m’avoir confié la plume pour la rédaction de cet édito. J’espère que vous avez passé de bonnes vacances reposantes avec vos enfants et petits-enfants. Les vacances ! En latin « vacare », littéralement « être sans », annonce une rupture avec le rythme quotidien et du travail en particulier. C’est celui qu’on met à profit pour « débrancher », « se déconnecter ». Vous voyez, c’est toujours en rapport avec la TSF ! C’est un besoin vital dans la course folle du temps. Un temps dont les constantes sont toujours les mêmes : les jours, les nuits, les mois, les saisons, les années… Mais un temps où l’on n’a plus le temps ! 

Patrick Boite

Septembre - Octobre 2017

radiofil numéro 5

7,50 €

Nous avons besoin de vous !

Ce cinquième numéro de Radiofil magazine est toujours en progression et représente encore une fois la somme de tous les efforts des collaborateurs du club tant aux niveaux technique et historique que créatif (quelle qualité dans la mise en page !) : c’est certain.

Mais vous y découvrirez aussi, après une lecture attentive, quelques commentaires sans concession et un bon niveau d’alerte à ne surtout pas prendre à la légère. Entre la faible mobilisation des adhérents face au colossal travail de recensement des tubes et composants de la vente de Radio-Tubes et la saturation identifiée de plusieurs collaborateurs bénévoles, nous allons face au mur, malgré une santé apparente extraordinaire !

Vous le savez, gouverner c’est prévoir… Et je prévois du mauvais temps si la mobilisation d’une poignée d’entre vous ne se fait pas jour d’ici quelques semaines…

à suivre...

Le président,

Daniel Werbrouck

novembre - décembre 2004