radiofil numéro 48

7,50 €
HT

2012, une année pleine de promesses

L’administration de Radiofil a dû affronter des intempéries à la fin de l’automne, avec quelques bourrasques assez violentes. Puis s’en est suivie une période d’accalmie, avec la trêve des confiseurs et les fêtes de fin d’année apportant leur lot de cadeaux et de bonheur.

Pour ma part, j’ai reçu mon présent, concrétisé par la prise de la présidence de l’association, un peu en avance, le 3 décembre, lors de la réunion extraordinaire du conseil d’administration, initiée en urgence, suite à la démission soudaine de Jean-Paul Delattre du poste de président et à celle de Rémy Mur du secrétariat général de l’association.

Je ne reviendrai pas sur les détails qui ont conduit à ces démissions, disons simplement que les raisons majeures qui furent avancées sont de l’ordre de désaccords profonds entre les administrateurs, ainsi qu’un type de management ne leur convenant pas...

à suivre...

Daniel Maignan

Janvier - février 2012

Réservé aux adhérents du club Radiofil à jour de cotisation.

M'identifier pour acheter

Sommaire du numéro 48 de janvier - février 2012

5 à 11 :actus, infos

12 & 13 : ventes, expos, bourses

14 la TSF : seconde partie

22 les indicateurs visuels d'accord

34 les ondes naturelles

40 une radio à tube 1L4 ou 1t4

45 quelques recommandations simples

48 le Simple Scop, construisez un oscilloscope

53 le poste Hallicrafters modèle S-38

55 au fil du forum

16 autres produits dans la même catégorie :

Radiofil numéro 85

7,50 €

Remue-ménage dans l'audiovisuel

Un retour vers la IVe République ? Il semble que la liberté soit terminée pour l’audiovisuel. L’époque récente où le président de la République faisait lire ses discours aux grands médias avant de les exprimer est révolue. Le président de la République Emmanuel Macron déclare son ambition pour l’audiovisuel public et dresse un constat sévère sur sa gouvernance, en soulignant son incapacité à s’adapter aux nouveaux enjeux et détaillant une mauvaise gestion, un gaspillage, la médiocrité des programmes et des contenus... Il juge sans nuance que le modèle du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) est caduc.

Daniel Maignan 

Mars - Avril 2018

Radiofil numéro 80

7,50 €

L'odeur de la bakélite

Son mandat expirant cette année, Daniel Werbrouck, comme il l’avait annoncé, a décidé de ne pas renouveler sa candidature. Seul candidat à l’investiture, j’étais donc destiné à lui succéder. Depuis la création de Radiofil en avril 2004, il y a treize ans, Daniel Werbrouck a été, à quelques interruptions près, président de notre grand club, né à la Maison de la Radio, lieu symbolique, aussi appelée familièrement « la Maison Ronde ». Il a su donner à Radiofil une position incontournable dans le monde de la collection. La revue, éditée en impression de quadrichromie, avec un contenu riche et varié, constitue la lecture de référence de tous les collectionneurs français et étrangers, et à ce titre pourrait être sur le haut des présentoirs dans les kiosques.

Daniel Maignan

Mai - Juin 2017

Radiofil numéro 99

7,50 €

Le changement c'est maintenant !

Vous avez entre les mains le dernier numéro de la série des dizaines. Un relooking de la cave au grenier fera que le numéro 100 de Radiofil magazine étrennera une nouvelle lignée : nouvelle rédaction, nouvelle dynamique, nouvel aspect. Au nom du bureau et du conseil d’administration du club, je tiens à remercier sincèrement Daniel Werbrouck d’avoir repris « au pied levé » le poste de rédacteur en chef. Ses idées et qualités rédactionnelles n’ont plus à faire leurs preuves ! Son dévouement et son caractère désintéressé sont dans la pure lignée radiofiliste. Nul besoin de rappeler ici ce que le bénévolat implique. Je tiens à remercier aussi le comité de lecture et les rédacteurs réguliers et occasionnels d’avoir pu relever le défi d’un changement de ligne rédactionnelle en répondant présents à notre appel.

Pierre-Alexandre Nancé

Juillet - Août 2020

Radiofil numéro 69

7,50 €

Doigts de pied en éventail

C’est l’été, le soleil a déjà brillé sacrément en juillet, voilà de quoi emmagasiner l’énergie qui nous permettra d’aborder la rentrée avec force et sérénité. Durant cette trêve estivale, c’est aussi l’occasion de bouleverser nos habitudes et de consacrer davantage de temps à la lecture, à l’écoute de la radio… À ce propos, le dernier gros sondage Médiamétrie indique que les Français n’ont jamais autant écouté la radio, qui reste donc le premier média, depuis des dizaines d’années. Nous consacrons en moyenne deux heures par jour aux stations généralistes, avec dans l’ordre : RTL, France-Inter, Europe 1, RMC. Les stations musicales sont écoutées environ 1 heure 30 quotidiennement et c’est NRJ qui caracole en tête, très loin devant ses concurrentes. RTL est redevenue la première radio de France, comme du temps de Radio Luxembourg…

Daniel Werbrouck

Juillet - Août 2015

Radiofil numéro 79

7,50 €

L'ultime

Petit pincement. Ce moment fut un instant de grâce pour moi. Vous retrouver lors de chaque édition de Radiofil magazine, sur cette page, afin de partager des points de vue souvent communs, ou vous communiquer quelques états d’âme sur notre radiodiffusion, quoi de plus réjouissant ! Cette thérapie de l’écriture m’a souvent permis de renouer avec la sérénité, face à des questions ou des constats désolants, surprenants, voire parfois surréalistes. Et il semble que l’actualité de notre pays illustre plus que jamais cette omniprésence de la culture du non-sens et du comportement suicidaire. C’est donc bien à vous que j’impute le maintien d’un certain équilibre... Un grand merci !

Daniel Werbrouck

Mars - Avril 2017

radiofil numéro 57

7,50 €

Toujours envie ?

Au commencement, l’auditeur était plus que sollicité ; il fallait vraiment avoir l’envie chevillée à l’esprit pour écouter la radio. À condition de résider pas trop loin d’un centre émetteur, de disposer d’un équipement aussi scientifique que magique et, surtout, de parvenir à le faire fonctionner : entre l’état des batteries, la fiabilité de raccordement de l’antenne et la qualité de la prise de terre, la patience était requise pour obtenir ce savant équilibre de réaction entre les bobines afin d’atteindre l’accord suprême de syntonisation et, enfin, prétendre écouter dans le casque serre-tête, le lointain mais précieux concert. Cette complexité alliée à une nécessaire constance transformait l’écoute en véritable récompense, bien au-delà de la seule satisfaction d’entendre les « nouvelles ».

Une génération technologique plus tard...

à suivre...

Daniel Werbrouck

juillet - août 2013

Radiofil numéro 12

7,50 €

Confiance absolue

Déjà deux bougies pour Radiofil… Et un premier anniversaire pour la boutique composants qui vous a expédié plus de 4 500 tubes durant cette année !

Votre club est en très bonne santé et chaque mois des dizaines d’amateurs rejoignent votre association. Et votre confiance me touche particulièrement ; suite à l’édito « décapant » du dernier bulletin, vous avez été nombreux à réagir en témoignant au travers de correspondances touchantes, engagées et ô combien chaleureuses, de votre attachement à Radiofil et à ses structures : « Ne changez rien, continuez, laissez dire les mauvaises langues, éloignez les élitistes râleurs… ».

à suivre...

Daniel Werbrouck

janvier - février 2006

Radiofil numéro 104

7,50 €

Une centenaire alerte

Il y a cent ans naissait en Europe la radiodiffusion. Une technologie qui a rapidement rythmé notre quotidien. La radio continue à fasciner, et reste omniprésente même si les techniques employées ne cessent d’évoluer. Dans les prochains numéros de Radiofil Magazine, nous réserverons à l’anniversaire de la radiodiffusion toute la place qu’il mérite ; un numéro spécial est en préparation sur ce sujet.

Et l’équipe de rédaction va pouvoir compter sur un renfort très attendu, car elle est heureuse d’accueillir son nouveau rédacteur en chef ! Nous le laisserons se présenter lui-même dès qu’il aura fini de défaire ses cartons.

Jean-Michel Bourque

Mai - Juin 2021

Radiofil numéro 84

7,50 €

L'édito

Mes chers membres de Radiofil, vous qui êtes l’essence même de l’association, personnellement et au nom de tous mes collègues du conseil d’administration, je tiens à vous présenter tous mes vœux de santé, bonheur pour cette nouvelle année 2018. C’est vous, individuellement et tous rassemblés, qui portez Radiofil, ceux qui parmi vous consacrez un peu de temps pour l’association en tant que collaborateur, ou bien beaucoup plus si vous êtes administrateur ou membre du bureau, mais aussi vous qui êtes rédacteur régulier ou occasionnel.

Dans toutes les activités qui, mises bout à bout, font que Radiofil est une association dynamique, avec ses boutiques, sa revue, l’organisation et l’animation des bourses, dont l’objectif est de vous satisfaire et de vous aider dans l’accomplissement de votre passion, mais aussi pour assurer l’avenir, avec la venue de nouvelles recrues

Daniel Maignan 

Janvier - Février 2018

Radiofil numéro 71

7,50 €

Urgent de faire la fête

Heures sombres. Chaos. La spirale semble inéluctablement enclenchée et nous ignorons tout du mode de fonctionnement de cet ennemi invisible, aveugle. Il prône la mort, nous, la vie. Inutile d’essayer soudain de se comprendre. Des décennies d’ignorance mutuelle ont creusé le sillon. Nous allons sans doute devoir subir encore des gestes et actions inexistants dans tous les manuels guerriers occidentaux. Notre apprentissage devra être rapide. En attendant, solidarité oblige et querelles de chapelle reléguées aux oubliettes, c’est le bon sens. Enfin, le nôtre. Difficile d’ouvrir une parenthèse dans ce contexte ; pourtant l’optimisme doit primer sur le repli.

Daniel Werbrouck

Novembre - Décembre 2015

Radiofil numéro 112

7,50 €

On continue ! 

Chers amis radiofilistes,

C’est avec des nouvelles rassurantes que j’entame cet édito. En effet, vous avez été nombreux à réagir au précédent dans lequel je formulais mes craintes quant à la pérennité de notre association, et notamment au sujet de notre magazine. Fort heureusement, le S.O.S. n’a pas été lancé en vain. Nous avons à présent le nom de notre futur rédacteur en chef, en la personne de Christian Beignet, qui travaille déjà activement au côté de Michel Fiol dans le but de maîtriser les ficelles de la fonction. Nous serons en mesure de vous en dire davantage lors de la prochaine édition, mais sachez mes chers amis, que l’avenir s’annonce désormais sous de bien meilleurs auspices.

Laurent Petit-Duhen

Septembre - Octobre 2022

Radiofil numéro 78

7,50 €

Ubu a de beaux enfants

Ils l’ont fait ; discrètement et sauvagement. 31 décembre 2016, il est 23 h 45, le programme de France Inter sur 162 kHz arrose le pays, une bonne partie de l’Europe et certains pays du Maghreb où la culture francophone est importante. L’ambiance est festive et les animateurs en direct sont naturellement heureux d’entrer dans quelques minutes au sein de la nouvelle année. Un message lapidaire, lu par une voie féminine, pas très bien enregistrée, annonce une dernière fois que les émissions GO vont s’arrêter et que la FM et internet c’est mieux. 23 h 55, le programme se déroule, joyeux. L’auditeur attentif que je suis commence à stresser, à redouter le pire : ils ne vont tout de même pas tirer un trait sur Allouis dans moins de cinq minutes sans dire un petit mot sur la grande dame qui a informé et distrait des millions de personnes pendant plus de soixante ans ?

Daniel Werbrouck

Janvier - Février 2017

Radiofil numéro 55

7,50 €

A la recherche de la qualité sonore perdue...

Le numérique peut tout ou presque. La rapidité des processeurs, la résolution élevée des convertisseurs analogique/digital, les hauts débits de communication et les immenses espaces proposés par les supports des mémoires modernes, tout est disponible à des coûts devenus raisonnables, voire ridiculement bas.

Oui, la technologie de ce jour pourrait sans peine offrir une qualité, une neutralité, un respect de l’œuvre originale à tous les stades de sa devenue pitoyable existence : prise de son, stockage, diffusion et restitution sonore. Mais l’excellence au service de la transparence sonore n’est durablement pas la voie choisie par les décideurs. Car ces disciples du Maître Boole, ces chirurgiens de la pico-implantation de multicoeurs au sein d’une seule puce, ces rois des gigahertz de cadencement des opérations mathématiques ne sont à la recherche que de la performance technique,..

 à suivre...

Daniel Werbrouck

mars - avril 2013

Radiofil numéro 90

7,50 €

Le numérique

Nous sommes parvenus aujourd’hui, en 2019, à l’époque du tout numérique ! Ce terme générique évoque une pratique moderne et évolutive dans tous les domaines de nos technologies, en particulier en mécanique, électronique, médecine, imprimerie, etc. Concernant l’activité qui nous intéresse, l’électronique, voilà plus d’une quarantaine d’années que les usines de production de composants électroniques et les laboratoires sont pourvus d’outils de simulation et d’appareils de mesure numériques, avec gestion par microprocesseurs et liaisons série ou parallèle vers les unités centrales ou les PC. Ces équipements, par leurs multiples possibilités, leur souplesse d’utilisation, agrémentés d’une précision et d’une stabilité remarquables, présentent des performances bien supérieures à leurs antécédents analogiques (voir en couverture un analyseur de spectre R&S).

Daniel Maignan 

Janvier - Février 2019

Radiofil numéro 102

7,50 €

D'un risque à l'autre

Fini 2020 avec son lot de soucis dus à la crise sanitaire ! Le bureau de Radiofil vous souhaite une année 2021 pleine d’espoir. Que la santé et le bonheur soient avec vous ! Cependant, à l’aube de cette nouvelle année, les soucis ne sont pas tous derrière nous. Beaucoup connaissent les problèmes de santé de notre président. Ceux-ci étant devenus lourds à vivre, PierreAlexandre a préféré se mettre en congé de son poste, afin de consacrer du temps à sa santé, ce qui est bien normal. Tous les administrateurs le remercient pour son dévouement et le travail effectué depuis 2019. Il reste responsable de la boutique composants.

Le Conseil d'Administration

Janvier - Février 2021

radiofil numéro 53

7,50 €

Courage !

Cette fin d’année n’annonce pas que les réjouissances de la Nativité ou le passage ludique à l’an 2013, avec le corolaire de classer 2012 au rang des mauvais souvenirs.

Au-delà de la fin de ce monde attendue dans quelques jours par une poignée d’illuminés, adeptes du calendrier maya et confondant fin d’un compte long avec fin de vie, les temps qui courent dévoilent un horizon d’un gris anthracite. On nous prévient et rabâche que notre vie quotidienne ne sera plus ce qu’elle fut et que les cordonniers ont de beaux jours devant eux à vendre des trous supplémentaires à nos ceintures. On voit nos économies fondre à la mesure des indices boursiers, nos artistes trouver meilleur climat en Belgique que sur la Croisette et nos enfants galérer devant la grande froideur des commerçants banquiers à les aider à la primo accession...

à suivre...

Daniel Werbrouck

novembre - décembre 2012