Radiofil numéro 55

7,50 €
HT

A la recherche de la qualité sonore perdue...

Le numérique peut tout ou presque. La rapidité des processeurs, la résolution élevée des convertisseurs analogique/digital, les hauts débits de communication et les immenses espaces proposés par les supports des mémoires modernes, tout est disponible à des coûts devenus raisonnables, voire ridiculement bas.

Oui, la technologie de ce jour pourrait sans peine offrir une qualité, une neutralité, un respect de l’œuvre originale à tous les stades de sa devenue pitoyable existence : prise de son, stockage, diffusion et restitution sonore. Mais l’excellence au service de la transparence sonore n’est durablement pas la voie choisie par les décideurs. Car ces disciples du Maître Boole, ces chirurgiens de la pico-implantation de multicoeurs au sein d’une seule puce, ces rois des gigahertz de cadencement des opérations mathématiques ne sont à la recherche que de la performance technique,..

 à suivre...

Daniel Werbrouck

mars - avril 2013

Réservé aux adhérents du club Radiofil à jour de cotisation.

M'identifier pour acheter

Sommaire du numéro 55 de mars avril 2013

5 à 9 actus, infos

10 stages d'initiation au dépannage

12 et 13 bourses, expos, ventes

17 à 21 le courrier des radiofilistes

15 la valise de la résistance type 3 MKII

24 le tour du cadre (5ème partie)

38 RNT :  que vont devenir nos autoradios ?

43 le chaînon manquant : les postes hybrides

38 un poste Lafayette France

62 au fil du forum

56 revue de presse

16 autres produits dans la même catégorie :

Radiofil numéro 107

7,50 €

Le mot du président

La survie de Radiofil dépend de vous tous. La situation est tendue : plusieurs administrateurs m’ont signifié qu’ils ne renouvelleront pas leur mandat. Cela me chagrine énormément, car ce sont des personnes de valeur, donnant bénévolement beaucoup de leur temps pour Radiofil souvent parfois depuis de nombreuses années, souvent au détriment de leur vie familiale. Je les comprends. Malgré la surcharge de travail actuel, nous n’avons pas trouvé d’aide ou d’assistance malgré nos nombreuses relances.

Une association telle que Radiofil ne peut fonctionner sans l’appui de tous les administrateurs et adhérents. En ce moment, le CA est composé de six membres.

Afin d’assurer la pérennité de notre chère association, nous recherchons activement et dans les plus brefs délais des assistants ou adjoints pour les postes de trésorier, de secrétaire et de rédacteur en chef. 

Jean-Pierre Lefebvre

Novembre - Décembre 2021

Radiofil numéro 63

7,50 €

Génération libre

Cette année célèbre des anniversaires d’événements qui ont marqué la vie de millions de femmes et d’hommes : tout juste un siècle en arrière, éclatait le conflit quasi barbare de 1914-1918. Trente ans plus tard, le débarquement des alliés venait sonner le glas des belligérants. Pour ceux qui, comme moi, avons moins de soixante-dix ans, ces commémorations nous rappellent que nous avons beaucoup de chance. Nous n’avons pas connu ces deux guerres et nous étions trop jeunes pour participer aux conflits en Indochine ou même en Algérie. Nous sommes des privilégiés.

Daniel Werbrouck

Juillet - Août 2014

Radiofil numéro 24

7,50 €

Avez-vous peur de devenir administrateur?

Dans le magazine précédent j’ai lancé un appel à candidatures pour remplacer notre ami Jacques Caumeau qui nous a quittés tragiquement.

À ce jour, aucune réponse !

Certes, le travail d’administrateur requiert une bonne disponibilité et nécessite un investissement non négligeable, mais tout de même, sur les 2 300 adhérents que nous sommes, il est étonnant qu’aucun d’entre vous soit intéressé par ce poste. Je vous incite à faire cet effort au service de notre communauté qui vous gratifiera d’un sentiment de satisfaction personnelle.

Et je peux vous rassurer, le cinquième exercice de Radiofil s’annonce sous les meilleurs auspices, puisque notre association se porte très bien.

à suivre...

Serge Logez

janvier -février 2008

Radiofil numéro 94

7,50 €

Que vont-elles devenir ?

De plus en plus souvent, je constate sur les sites de vente aux particuliers que de nombreux lots de TSF attendent une âme charitable qui puisse leur redonner vie. Ce phénomène prend de l’ampleur, face à un certain désintérêt de nos jeunes générations pour la collection de ce type de matériel. Et le temps, telle une machine, un rouleau implacable, avance inexorablement en rappelant leurs propriétaires auprès du Saint Patron, et en laissant orphelins leurs protégés. Je tente de parler dans mon entourage de cette passion qui me dévore et qui nous dévore, mais pour la plupart d’entre eux, s’il y a de l’admiration du genre « Ohhh, ça fonctionne encore ! » il y a aussi « Mais ça te sert à quoi ? », réaction frustrante… Je ne dois pas être le seul à faire ce constat.

Pierre-Alexandre Nancé

Septembre - Octobre 2019

Radiofil numéro 112

7,50 €

On continue ! 

Chers amis radiofilistes,

C’est avec des nouvelles rassurantes que j’entame cet édito. En effet, vous avez été nombreux à réagir au précédent dans lequel je formulais mes craintes quant à la pérennité de notre association, et notamment au sujet de notre magazine. Fort heureusement, le S.O.S. n’a pas été lancé en vain. Nous avons à présent le nom de notre futur rédacteur en chef, en la personne de Christian Beignet, qui travaille déjà activement au côté de Michel Fiol dans le but de maîtriser les ficelles de la fonction. Nous serons en mesure de vous en dire davantage lors de la prochaine édition, mais sachez mes chers amis, que l’avenir s’annonce désormais sous de bien meilleurs auspices.

Laurent Petit-Duhen

Septembre - Octobre 2022

radiofil numéro 29

7,50 €

Vivement 2009...

Dès lors que s’approche la fin de l’année, on ne peut s’empêcher d’établir un bilan, de regarder un peu dans le rétroviseur, voir si tout s’est bien passé et si le moral reste en phase avec les objectifs.

Du côté de la vie quotidienne, il n’y a pas de quoi pavoiser…

D’abord, la crise financière qui absorbe nos économies comme une éponge bien sèche en transformant nos PEA et autres assurances vie en peau de chagrin alors que nous avions prévu une poire pour la soif de nos vieux jours.

Faudra donc supporter d’avoir la pépie en gardant gorge tarie, le temps que les couleurs reviennent à nos lignes boursières, Ce n’est pas demain la veille…

à suivre...

Daniel Werbrouck.

novembre - décembre 2008

 

Radiofil numéro 64

7,50 €

Optimisme de rigueur

Nos quotidiens de la presse écrite, parlée ou télévisée sont unanimes : le pays va à vaul’eau. À grand renfort de commentaires tissés à l’encre de journalistes dont la modestie n’a d’égale qu’une vision tronquée par la recherche de scoops destinés à emballer les rotatives, ou bien au travers d’analyses distillées par d’hyper spécialistes archi diplômés mais dont les esprits bouillonnent à cent lieux des préoccupations de leurs contemporains. Bref, on nous confirme le déclin inéluctable voire programmé de notre chère et belle France. Nos élus suivent ce pas au lieu de le précéder et ont quitté à jamais leur habit de bon sens pour se vêtir de protections très personnelles et tenter d’éviter les attaques de leurs propres « amis », laissant ainsi les problèmes des autres 66 millions d’âmes au rang des « sans-quelque chose »…

Daniel Werbrouck

Septembre - Octobre 2014

Radiofil numéro 7

7,50 €

RADIOFIL : 1 an révolu !

Le terme de ce premier exercice appelle naturellement un bilan. Notre assemblée générale du 2 avril a été en partie consacrée à faire le point de cet exercice et des résultats constatés.

Tous les détails de l’AG sont à venir en fin de ce mois au travers de l’édition d’une brochure spécifique qui sera envoyée à chaque adhérent.

Mais au-delà des chiffres (excellents) de nos réserves financières et de la croissance du nombre des adhésions qui permettent d’asseoir de manière solide votre club, il est un point plus satisfaisant encore : la fusion est bel et bien consommée !

Mes rencontres avec les adhérents au sein des nombreux événements récents (bourses, expos) illustrent parfaitement cette tendance. Les clubs A.E.A. et Rétro-Phonia sont définitivement « archivés » avec respect et considération mais pas avec regret. 

à suivre...

Daniel Werbrouck

Mars - avril 2005

radiofil numéro 13

7,50 €

Pas encore la quille…

À l'heure où ces lignes seront lues, l'assemblée générale aura vécu et il est probable que votre serviteur aura renouvelé son mandat à la présidence, malgré son souhait clairement exprimé de passer la main…

Mais faute de candidat, fallait-il créer un schisme en laissant vacante la responsabilité du club ? Certes pas. De plus, dans ce genre de succession, il appartient bien souvent à celui qui est en place de chercher, d'identifier, de former puis de proposer celle ou celui qui sera susceptible de continuer le chemin tracé.

Soit. Mais tout de même, accordez-moi le concept qu'il n'est certainement pas profitable pour le club de garder la même tête pendant des années : elle pourrait chausser des pantoufles bien épaisses et user son temps à se complaire dans le miroir des indispensables. 

à suivre...

Daniel Werbrouck

mars - avril 2006

Radiofil numéro 101

7,50 €

Un vent nouveau

La vie est une aventure qui se doit d’être vécue, à quelques semaines de boucler une année pleine de rebondissements, voici entre vos mains, l’opus 3 du Rédac’chef par intérim. On peut dire que la barre avait été mise très haut avec le précédent numéro « d’exception ». Nous nous devions de marquer le pas, le passage de la dizaine à la centaine est toujours un heureux événement, c’est aussi un signe de longévité… qui l’eut cru ! Si l’on comptabilise le nombre de magazines sortis depuis le numéro « zéro » de Rétrophonia et celui-ci, pas moins de 155 éditions et je ne compte pas les hors-séries !

Pierre-Alexandre Nancé

Novembre - Décembre 2020

Radiofil numéro 44

7,50 €

Une page s'est tournée

Bonjour cher adhérent.

Les administrateurs m’ont fait l’honneur de m’élire à la présidence de notre chère association. Je les en remercie, bien que leur choix fut limité, étant le seul candidat.

Je tiens tout d’abord à remercier mon ami Daniel Werbrouck pour tout le travail effectué au cours de toutes ces années passées au service de Radiofil. Il a su porter notre association à un niveau de qualité élevé, ce que vous pouvez apprécier au travers du magazine.

Je remercie aussi tous les collaborateurs qui travaillent dans l’ombre et que l’on a souvent tendance à oublier, tant la mécanique est bien huilée.

Notre conseil d’administration s’est partiellement renouvelé avec le départ de Serge Logez, qui reste cependant près de nous afin de continuer à participer activement à la vie de Radiofil, et l’arrivée de Rémy Mur, notre nouveau secrétaire général.

à suivre...

Jean-Paul Delattre

mai - juin 2011

Radiofil numéro 65

7,50 €

Et après nous ?

Il y a des sujets délicats, voire tabous aux yeux de certains, dont il vaut mieux prohiber toute discussion afin d’éviter la levée du bouclier de l’ingérence ou du mauvais esprit. Soit. C’est donc en connaissance de cause que j’aborde l’interdit. À en croire la pyramide des âges des radiofilistes, nous sommes en phase avec la saison actuelle. Nous sommes nombreux à profiter pleinement des belles soirées du crépuscule de notre passage sur la planète bleue. Et si nos douleurs rhumatismales imputables à l’usure du corps, pour les plus chanceux, viennent perturber quelque peu notre agilité à déplacer nos vieux postes, notre dextérité à les dépanner ou notre acuité visuelle à les contempler, il n’en reste pas moins que nous sommes des bienheureux...

Daniel Werbrouck

Novembre - Décembre 2014

Radiofil numéro 95

7,50 €

Silence Radio

Dans notre petit monde, cette expression n’est pas de très bon augure. Le 1er novembre dernier, en tournant le condensateur variable, vous avez cherché et recherché Europe 1, en vain. Certains d’entre vous avaient passé des heures à redonner voix au petit dernier de la grande famille : « Mais qu’est-ce que j’ai fait ! Il me faut le réaligner encore ? » Eh bien non ! La gamme des grandes ondes s’est vue amputée d’une station. En fait, la raison principale a été de faire une tentative d’arrêt afin de savoir si la retransmission en grandes ondes était encore utile ou non. Il ne faut pas se leurrer, car nous ne sommes qu’une infime partie des auditeurs sur le territoire à les écouter sur nos chères TSF. Malgré certaines zones blanches en FM, la diffusion sur 183 kHz sera sûrement délaissée tôt ou tard comme l’a fait récemment France-Inter.

Pierre-Alexandre Nancé

Novembre - Décembre 2019

Radiofil numéro 83

7,50 €

L'édito

Les ondes électromagnétiques qui sont la manifestation d’un phénomène physique, existent depuis que l’univers existe. À la fin du xıxe siècle et au début du xxe siècle, les chercheurs et les savants les ont découvertes, mises en évidence, puis domestiquées, en quelque sorte. Dès lors, on a imaginé que l’on pouvait s’en servir pour transporter une information, comme on l’avait fait en domestiquant le cheval il y a plus de 5000 ans. Les ingénieurs, inventeurs et concepteurs de génie, les radioamateurs, ont su les générer, grâce aux étincelles électriques, aux alternateurs à pôles multiples ensuite, puis aux lampes thermoïoniques. Ils ont étudié leurs comportements, différents selon leur fréquence, les ont triées en les faisant cohabiter en un même lieu, les ont dirigées en les envoyant dans des directions préférentielles, les ont dédiées, selon leur fréquence à des emplois spécifiques etc. 

Daniel Maignan 

Novembre - Décembre 2017

Radiofil numéro 73

7,50 €

Transmission

Le petit monde de la collection TSF aborde une crise qui s’annonce durable. Cette phrase ne se murmure plus seulement au sein du microcosme des diplômés es-galènes, mais se répand dans les allées des boursesexpositions ; quelques-uns la déclinent comme la fin d’un business, d’autres comme le prélude d’une époque révolue. J’ai du mal à plaindre la première catégorie, dont la nostalgie reste très proche du porte-monnaie. Quant aux seconds, s’ils n’ont pas tort sur le fond, ils devraient plutôt regarder le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

Daniel Werbrouck

Mars - Avril 2016

Radiofil numéro 25

7,50 €

Un nouveau président déjà !

Il y a un an, lorsque j’ai présenté ma candidature à la présidence, je ne pensais pas, à l’issue de mon premier mandat, mettre un terme à cette fonction. Je comptais évidemment poursuivre la tâche que vous m’aviez confiée pendant les trois années de la mandature. Mais les choses de la vie ne vont pas toujours dans le sens que l’on espère.

Un problème de santé, qui s’est aggravé depuis quelques mois, m’incite à lever le pied, et à essayer d’adopter une vie un peu plus calme en me libérant de certaines de mes responsabilités.

Aussi je pense qu’il est plus raisonnable pour le club et pour moi, de renoncer à ce poste. Je ne me représenterai donc pas en tant que président lors de la prochaine réunion du conseil d’administration du 5 avril 2008.

Bien entendu, j’ai prévenu le conseil d’administration depuis longtemps, et sereinement nous avons envisagé et examiné toutes les solutions possibles pour mon remplacement.

à suivre...

Serge Logez

mars - avril 2008