Radiofil numéro 26

7,50 €
HT

L'aventure continue

Heureux de vous retrouver et d’avoir à nouveau en charge le développement de notre association ; je vous remercie de cette confiance accordée et je rends grâce à Serge Logez pour sa gestion et sa rigueur dans la conduite du club pour l’année passée.

Ce numéro 26 de Radiofil magazine marque l’entrée dans le cinquième exercice de notre grande famille et vous propose quantité d’informations.

D’abord, le compte-rendu détaillé de l’assemblée générale qui a siégé à Louverné près de Laval, organisée de main de maître par notre nouvel administrateur Lucien Suhard pour lequel nous pouvons exécuter un ban d’honneur ! Vous y lirez que l’activité Radiofil se porte bien, que les comptes, finances et budgets sont conformes aux prévisions et que les projets restent nombreux et d’un intérêt majeur.

à suivre...

Daniel Werbrouck

mai - juin 2008

Réservé aux adhérents du club Radiofil à jour de cotisation.

M'identifier pour acheter

Sommaire du numéro 26 de mai - juin 2008

15 Actualités, informations générales

19 Vie du club : enquête, stages en Rhône-Alpes, forum, doc technique, AG 2009

11 Expos, bourses : Louverné, Radiofilexpo à Charvieu-Chavagneux, inauguration à Cesson-Sévigné, Chenôve, Riquewihr, Ayguesvives

16 Franc-parler : l’intelligence de la TSF, ça s’arrête où ?

17 Saint-Lys : souvenirs nostalgiques d’un écouteur

39 Topo le robot

45 Correspondances postes à transistors Philips-Radiola

47 Électronicofil : retour sur le 1D1

49 Nouveaux adhérents

55 Retour sur l’Optalix Saint-James

56 Boutique composants, boutique librairie

60 Petites annonces

51 Capacité d’imagination 

Dès le début de l’histoire de la TSF, les inventeurs et expérimentateurs de génie ont rivalisé d’imagination pour construire des condensateurs variables dont les cadrans aient des graduations en longueurs d’onde qui suivent une loi linéaire.

18 Les rotacteurs 

Dans les anciens postes de TSF, le bloc d’accord est une pièce maîtresse. Dans ce bloc d’accord, un « rotacteur » permet les commutations OC, PO, GO, PU, mais ce n’est pas très simple. Alain Jurion nous montre le fonctionnement d’un rotacteur.

20 Récepteur de trafic RU93

Le récepteur universel 93 (RU93) est sorti en 1948 des ateliers de la Société Française Radioélectrique (SFR), filiale de la CSF. Voyage au coeur de cet appareil sophistiqué avec Daniel Maignan.

31 Fricasson T.S.Fiste 

Certains livres pour enfants ont un rôle pédagogique tout en étant amusants, et cela ne date pas d’aujourd’hui. Pour preuve cet extrait d’un ouvrage de 1925 Les aventures de Fricasson par Marcel Jeanjean à Union Latine d’Editions.

27 Lucien Lévy

Portrait d’un ingénieur, constructeur des postes de TSF bien connus sous la marque « Radio LL ». Il déposa en 1917 le brevet de ce qui allait devenir le superhétérodyne.

50 L’électroscope

Après avoir réalisé un petit électroscope à feuilles d’or, Gérard Pierron a voulu l’essayer sur le tube cathodique d’un écran de télévision. Mais il a observé un phénomène inattendu, qu’il explique par la théorie des condensateurs.

40 Les pionniers français du phonographe 

Avec Dussaud, nous continuons à découvrir les premiers appareillages utilisant l’énergie électrique pour l’amplification du son. Ainsi s’achèvera cette série de Paul Charbon consacrée aux pionniers français du phonographe.

34 Restauration d’un Pygmy 850

Le modèle Pygmy 850 a été décliné en 2 versions : le 850 AS et 850 OS. La différence entre ces deux modèles réside dans leurs bandes étalées. Nous présentons sous la plume de Yves Antonini le modèle « Pygmy 850 AS ».

22 Soyez ludique : construisez un ampli hifi 

Passons au concret avec l’étude de l’amplificateur à tube final unique. Nous pouvons avoir cinq configurations selon le type de tube final : triode, tétrode ou penthode et selon celui du tube qui le précède immédiatement.

16 autres produits dans la même catégorie :

Radiofil numéro 58

7,50 €

La FM a de l'avenir

En cette rentrée audiovisuelle, la déferlante numérique sévit chaque jour davantage avec son lot de nouvelles technologies à l’obsolescence programmée, son panier de produits à l’exploitation complexe et à l’utilité souvent discutable. Tout ceci pour des contenus totalement virtuels issus de l’esprit des as du marketing qui n’en finissent pas d’essayer de nous créer de nouveaux besoins, les pros de la vente n’ayant plus ensuite qu’à se servir dans nos porte-monnaie…

Et lorsqu’ils n’ont rien de nouveau à nous dire, ils peuvent toujours créer de faux événements pour faire le buzz. À l’instar du géant à la pomme qui a récemment rassemblé les journalistes de la planète pour présenter un scoop avec son nouveau téléphone mobile : il diffère de l’ancien par la couleur du boîtier ! Faut oser. Ils osent.

à suivre

Daniel Werbrouck

septembre - octobre 2013

radiofil numéro 42

7,50 €

Que nous réserve 2011 ?

Sans doute de bonnes surprises… Car l’optimisme est un combat permanent à la présidence du club !

2011 sera-t-elle l’année de l’entêtement français pour la norme T-DMB en radio numérique terrestre, puisque notre pays est aujourd’hui totalement isolé du reste de l’Europe, ou l’hexagone changera-t-il de stratégie ? Soyons confiants et parions que nos dirigeants reconnaissent leur erreur et rejoignent le choix de nos partenaires et voisins, ce sera tout à leur honneur.

L’an 11 de ce millénaire sera-t-il celui de la télévision en relief à portée de bourse et au travers de lunettes confortables, puisque lunettes il y a ? Oui, c’est bluffant, mais la lassitude et la fatigue arrivent très vite… Encore quelques efforts technologiques semblent nécessaires.

à suivre...

Daniel Werbroucq

janvier - février 2011

Radiofil numéro 73

7,50 €

Transmission

Le petit monde de la collection TSF aborde une crise qui s’annonce durable. Cette phrase ne se murmure plus seulement au sein du microcosme des diplômés es-galènes, mais se répand dans les allées des boursesexpositions ; quelques-uns la déclinent comme la fin d’un business, d’autres comme le prélude d’une époque révolue. J’ai du mal à plaindre la première catégorie, dont la nostalgie reste très proche du porte-monnaie. Quant aux seconds, s’ils n’ont pas tort sur le fond, ils devraient plutôt regarder le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

Daniel Werbrouck

Mars - Avril 2016

Radiofil numéro 82

7,50 €

C'est la rentrée !

Merci Daniel de m’avoir confié la plume pour la rédaction de cet édito. J’espère que vous avez passé de bonnes vacances reposantes avec vos enfants et petits-enfants. Les vacances ! En latin « vacare », littéralement « être sans », annonce une rupture avec le rythme quotidien et du travail en particulier. C’est celui qu’on met à profit pour « débrancher », « se déconnecter ». Vous voyez, c’est toujours en rapport avec la TSF ! C’est un besoin vital dans la course folle du temps. Un temps dont les constantes sont toujours les mêmes : les jours, les nuits, les mois, les saisons, les années… Mais un temps où l’on n’a plus le temps ! 

Patrick Boite

Septembre - Octobre 2017

Radiofil numéro 65

7,50 €

Et après nous ?

Il y a des sujets délicats, voire tabous aux yeux de certains, dont il vaut mieux prohiber toute discussion afin d’éviter la levée du bouclier de l’ingérence ou du mauvais esprit. Soit. C’est donc en connaissance de cause que j’aborde l’interdit. À en croire la pyramide des âges des radiofilistes, nous sommes en phase avec la saison actuelle. Nous sommes nombreux à profiter pleinement des belles soirées du crépuscule de notre passage sur la planète bleue. Et si nos douleurs rhumatismales imputables à l’usure du corps, pour les plus chanceux, viennent perturber quelque peu notre agilité à déplacer nos vieux postes, notre dextérité à les dépanner ou notre acuité visuelle à les contempler, il n’en reste pas moins que nous sommes des bienheureux...

Daniel Werbrouck

Novembre - Décembre 2014

radiofil numéro 39

7,50 €

Une association ridiculise les majors

On se souvient de la TNT(1). Avant son démarrage, le groupe TF1 criait au bon peuple que la technique était inadaptée et peu performante et que le modèle économique ne tenait pas la route. Résultat : la TNT est un énorme succès, mais on comprend mieux l’analyse du leader de la boîte à images : ses parts de marché en ont pris un coup… 17 chaînes gratuites au lieu de 5, forcément, faut partager un peu le gâteau !

Aujourd’hui, les majors de la radio nous rejouent le même film avec la RNT(2). Les grands réseaux (dont certains revendiquaient, dans les années 80, leur statut de « radios libres ») exercent une pression constante auprès des instances de régulation. Le digital pour la radio, c’est inutile et c’est économiquement une catastrophe ; de plus c’est la mort des radios associatives qui n’auront pas les moyens de payer l’addition...

à suivre...

Daniel Werbrouck

juillet - août 2010

Radiofil numéro 60

7,50 €

RNT :  déboires et décadence

La politique et les petites phrases de certains de nos élus dessinent un terrain de jeu quasi sans limite pour les humoristes de tout poil qui n’en demandaient d’ailleurs pas tant. Et de m’interroger sur le petit monde de la radiodiffusion : la Radio Numérique Terrestre (RNT) ne décrocherait-elle pas, à son tour, le pompon du ridicule ? Même s’il est avéré qu’on n’en meurt point, est-ce une raison pour en abuser ?

Malgré les fiascos successifs et les lancements ratés de l’ère numérique de la radio, notre beau pays persiste et signe… La date du prochain échec potentiel est arrêtée : ce sera le 20 juin 2014. Ainsi en a décidé le CSA : la RNT sera ouverte sur trois zones : Paris, Marseille et Nice. Sans les stations du groupe Radio France et sans les principales radios qui font l’essentiel de l’audience sur ces 3 grandes métropoles.

à suivre...

Daniel Werbrouck

Janvier - février 2014

Radiofil numéro 68

7,50 €

Osons la curiosité

Ce printemps fut riche en bourses et expositions TSF, terrain propice aux rencontres, aux débats suivis parfois de visites de collections privées banales ou étonnantes. Au retour de ces escapades toujours enrichissantes pour l’esprit, j’ai déroulé à nouveau le film de ces promenades radiophoniques, en m’interrogeant sur ce qui m’avait vraiment séduit voire envoûté au détour de ces centaines d’équipements parfois alignés sur des étagères, dans un grenier, un garage ou, lorsque la famille est d’accord, disposés avec ostentation dans chacune des pièces de la maison…

Daniel Werbrouck

Mai - Juin 2015

Radiofil numéro 86

7,50 €

Radio et Francophonie

À l’initiative du ministère de la Culture, la Semaine de la langue française et de la Francophonie célèbre chaque année, partout dans le monde, la richesse de notre langue. Organisée autour du 20 mars, date de la Journée internationale de la Francophonie, la 23e édition de la Semaine s’est tenue du 17 au 25 mars 2018. Le 20 mars dernier, comme tous les ans, dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie, l’association Les Médias Francophones Publics (Les MFP), avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), dont font partie Radio Canada, Radio France, la Radio Télévision Suisse, la Radiotélévision Belge Francophone, le Réseau Outre-Mer et RFI, mettent en commun leurs efforts afin de fêter leur langue et leur diversité en diffusant des émissions sur le web, offertes à plus de 220 millions de francophones répartis sur les cinq continents. 

Daniel Maignan 

Mai - Juin 2018

Radiofil numéro 104

7,50 €

Une centenaire alerte

Il y a cent ans naissait en Europe la radiodiffusion. Une technologie qui a rapidement rythmé notre quotidien. La radio continue à fasciner, et reste omniprésente même si les techniques employées ne cessent d’évoluer. Dans les prochains numéros de Radiofil Magazine, nous réserverons à l’anniversaire de la radiodiffusion toute la place qu’il mérite ; un numéro spécial est en préparation sur ce sujet.

Et l’équipe de rédaction va pouvoir compter sur un renfort très attendu, car elle est heureuse d’accueillir son nouveau rédacteur en chef ! Nous le laisserons se présenter lui-même dès qu’il aura fini de défaire ses cartons.

Jean-Michel Bourque

Mai - Juin 2021

Radiofil numéro 71

7,50 €

Urgent de faire la fête

Heures sombres. Chaos. La spirale semble inéluctablement enclenchée et nous ignorons tout du mode de fonctionnement de cet ennemi invisible, aveugle. Il prône la mort, nous, la vie. Inutile d’essayer soudain de se comprendre. Des décennies d’ignorance mutuelle ont creusé le sillon. Nous allons sans doute devoir subir encore des gestes et actions inexistants dans tous les manuels guerriers occidentaux. Notre apprentissage devra être rapide. En attendant, solidarité oblige et querelles de chapelle reléguées aux oubliettes, c’est le bon sens. Enfin, le nôtre. Difficile d’ouvrir une parenthèse dans ce contexte ; pourtant l’optimisme doit primer sur le repli.

Daniel Werbrouck

Novembre - Décembre 2015

Radiofil numéro 85

7,50 €

Remue-ménage dans l'audiovisuel

Un retour vers la IVe République ? Il semble que la liberté soit terminée pour l’audiovisuel. L’époque récente où le président de la République faisait lire ses discours aux grands médias avant de les exprimer est révolue. Le président de la République Emmanuel Macron déclare son ambition pour l’audiovisuel public et dresse un constat sévère sur sa gouvernance, en soulignant son incapacité à s’adapter aux nouveaux enjeux et détaillant une mauvaise gestion, un gaspillage, la médiocrité des programmes et des contenus... Il juge sans nuance que le modèle du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) est caduc.

Daniel Maignan 

Mars - Avril 2018

Radiofil numéro 33

7,50 €

Et la lumière fut ...

Nous sommes au cœur de l’été ; place à la détente, au farniente et à une certaine indulgence intellectuelle face à nos soucis quotidiens. Cette relative décontraction du cortex nous permet aussi de méditer sur les couleuvres que nous avons avalées ces derniers mois et d’envisager celles que nous aurons encore à digérer dans un proche futur.

Par exemple, devant la déferlante écolo qui s’abat sur nous via les journaux (sur papier recyclé) et le petit écran (plat, sans tube cathodique), je me dis que le moment est peut-être venu de repeindre ma maison en vert, avec une substance évidemment bio et sans odeur, sans hydrocarbure et, cela va presque de soi, beaucoup plus chère…

à suivre...

Daniel Werbrouck

juillet - août 2009

Radiofil numéro 64

7,50 €

Optimisme de rigueur

Nos quotidiens de la presse écrite, parlée ou télévisée sont unanimes : le pays va à vaul’eau. À grand renfort de commentaires tissés à l’encre de journalistes dont la modestie n’a d’égale qu’une vision tronquée par la recherche de scoops destinés à emballer les rotatives, ou bien au travers d’analyses distillées par d’hyper spécialistes archi diplômés mais dont les esprits bouillonnent à cent lieux des préoccupations de leurs contemporains. Bref, on nous confirme le déclin inéluctable voire programmé de notre chère et belle France. Nos élus suivent ce pas au lieu de le précéder et ont quitté à jamais leur habit de bon sens pour se vêtir de protections très personnelles et tenter d’éviter les attaques de leurs propres « amis », laissant ainsi les problèmes des autres 66 millions d’âmes au rang des « sans-quelque chose »…

Daniel Werbrouck

Septembre - Octobre 2014

radiofil numéro 13

7,50 €

Pas encore la quille…

À l'heure où ces lignes seront lues, l'assemblée générale aura vécu et il est probable que votre serviteur aura renouvelé son mandat à la présidence, malgré son souhait clairement exprimé de passer la main…

Mais faute de candidat, fallait-il créer un schisme en laissant vacante la responsabilité du club ? Certes pas. De plus, dans ce genre de succession, il appartient bien souvent à celui qui est en place de chercher, d'identifier, de former puis de proposer celle ou celui qui sera susceptible de continuer le chemin tracé.

Soit. Mais tout de même, accordez-moi le concept qu'il n'est certainement pas profitable pour le club de garder la même tête pendant des années : elle pourrait chausser des pantoufles bien épaisses et user son temps à se complaire dans le miroir des indispensables. 

à suivre...

Daniel Werbrouck

mars - avril 2006

Radiofil numéro 87

7,50 €

Mai 68 et la radio

En cette fin d’après-midi du 3 mai 1968, malgré la présence de plusieurs cars de CRS devant la fontaine Saint-Michel, l’atmosphère est étrangement calme au Quartier Latin. Vers 17 heures, le recteur de la Sorbonne a décidé de fermer l’établissement qui est occupé par les étudiants. L’arrivée de la police pour les expulser entraîne les premiers affrontements. Près de la fontaine Saint-Michel, les discussions sont de plus en plus vives. Les débuts de bagarres et les arrestations d’étudiants font monter la tension. Des cars de CRS commencent à circuler. Soudain, un jeune homme saisit une lourde grille d’arbre et la balance en direction d’un fourgon. Le pare-brise vole en morceaux. Le policier au volant sort du car, la tête en sang. « Libérez nos camarades », scandent aussitôt les étudiants. Ainsi débutent les émeutes de mai 68

Daniel Maignan 

Juillet - Août 2018